fbpx

Ze Race 2020 : Compte-Rendu

ze race 2020

Marie-Lou est Business Developper chez SportRIZER. Mais pas que ! Dans la vie, elle est aussi prof de yoga et grande sportive. En janvier, elle a décollé direction la Guadeloupe et Ze Race, la mythique course de paddle en downwind pour 40 km dans des eaux paradisiaques. Elle a bien voulu répondre à nos questions et, dans cet article, elle nous raconte sa préparation, la logistique de la course, son déroulement, et comment rester zen quand tout ne se passe pas comme prévu…

Avant tout, qui est Marie-Lou ?

Je lui ai demandé de se décrire en quelques mots :

Dans la vie, je suis Business Developer chez SportRIZER ; je développe notre catalogue d’activités en ligne et je commercialise notre marque blanche auprès des différents acteurs du tourisme.

Après mes journées rythmées par les appels et les envois de mails, j’attrape ma pagaie, et c’est parti pour un training en SUP le long des côtes finistériennes ! Compétitrice en SUP RACE, je passe mon temps libre sur l’eau avec comme objectif en tête : les courses de la saison à venir ! Mon dernier défi relevé… ZE RACE 2020 ! Amateurs d’adrénaline, bonne lecture ! ?

La préparation

L’entraînement

Maintenant que vous connaissez Marie-Lou, je reprends la plume ! Précisons que Marie-Lou n’en est pas à sa première course : avant de se lancer sur la longue distance de Ze Race – 40km – elle avait déjà testé, entre autres, la Kelt Ocean Race en 2019 dans des conditions dantesques et le Waxx Summer Cup Challenge à Bandol pour la Coupe de France 2019. Elle est donc habituée à des volumes d’entraînement conséquents.

Ils ont majoritairement lieu en mer : pour rappel, SportRIZER est situé à Quimper, non loin de tous les spots mythiques du Finistère Sud (La Torche, la Presqu’Île de Crozon…), ce qui fait de Marie-Lou une rameuse habituée à la houle et au vent. Autre lieu d’entraînement classique : la rivière de l’Odet, qui relie Quimper à Bénodet, et permet de s’entraîner « sur du plat ». Côté cross-training : de la course à pied et de la natation depuis cette année. Bref : chez SportRIZER, on n’est pas tous des amateurs !

quimper guadeloupe

La logistique

Vous l’aurez compris, SportRIZER est à Quimper, et Ze Race, de l’autre côté du globe. Deux problèmes : le transport des planches… et des humains. Marie-Lou a fait transporter son paddle en container : les planches sont en effet trop volumineuses pour rentrer dans les cales des avions.

L’organisation de Ze Race a fourni les contacts des cargos transporteurs ; il a juste fallu aller les déposer au Havre (et les récupérer en Guadeloupe). Comptez au moins deux semaines de transport à l’aller, souvent plus au retour ; Marie-Lou avait déposé le sien un mois avant de prendre le départ. De son côté, elle a pris l’avion deux semaines avant le grand jour, afin de s’acclimater au décalage horaire et au climat et de pouvoir s’entraîner sur les lieux et dans les conditions de la course.

compte rendu ze race
Avant le départ !
Crédit photo : Ze Race

Le déroulement de la course

Malgré des mois de préparation et une logistique bien ficelée, il arrive que les choses ne se passent pas comme prévu ; tout amateur de courses a fait l’expérience du Did Not Finish ou, pire, du Did Not Start. Quelques jours avant de prendre sa pagaie, en pleine session de prone paddle, Marie-Lou se fait une subluxation de l’épaule. Le jour du départ, après avoir longtemps hésité, c’est l’adrénaline et l’envie de participer qui prennent le dessus : en accord avec son kiné, elle revoit ses objectifs de course. Nouveau but : prendre le départ de la course, et la terminer !

On respire un grand coup, et c’est parti. Dans le gilet de sauvetage de Marie-Lou : 4,5L d’eau – plate, sucrée, et salée. Dans les poches : des encas et des gels, à manger en pagayant ou lors d’une pause. Sous la casquette : des couches et des couches de crème solaire ; les participants s’apprêtent à passer de longues heures sur l’eau.

De longues heures, et même plus ; le mythique downwind, conséquence des célèbres alizés tropicaux, est absent ou presque. Marie-Lou, habituée aux vagues bretonnes et à profiter du vent pour surfer au maximum, déchante. Une épaule en vrac, pas de vent ni de houle… Ça va être long. On vous avait prévenu : parfois, rien ne passe comme prévu ! C’est alors que commence la bataille : il faut puiser dans ses ressources, physiques mais aussi mentales ; c’est là qu’apparemment, c’est une bonne idée d’avoir aussi une formation de prof de yoga. Rester zen, ramer, et encore ramer. Se rappeler pourquoi on est là, profiter du paysage, rigoler avec ses voisins de galère, s’asperger d’eau quand on le peut, et… ramer encore.

Au bout du parcours, la longue arrivée dans la marina commence. Et 5km plus loin, c’est bon ! Marie-Lou termine 5e chez les filles avec un temps au scratch de 5:58:03. Objectif atteint, et résultat plutôt pas mal, non ? Malgré les conditions pas tout à fait au rendez-vous et une épaule qui a un peu souffert, elle est ravie de son expérience. Outre le cadre paradisiaque de la course et ses conditions habituelles, c’est l’ambiance qui l’a séduite : l’accueil incroyable des organisateurs et des locaux, la logistique bien ficelée et la bonne entente entre les adversaires. Amis amateurs de paddle, vous savez où vous tourner !

arrivée ze race
Marie-Lou à l’arrivée.
Crédit photo : Ze Race

Et l’avenir ?

Quand nous lui posons la question, la réponse fuse : « Ze Race 2021, bien sûr !« . Le downwind n’a qu’à bien se tenir… Pour cette année et de ce côté-ci de l’Atlantique, Marie-Lou a prévu de s’aligner, entre autres, sur le Vendée Gliss à Saint-Jean-de-Monts et sur le Morgat Waterman Challenge : une épreuve façon ironman de la mer mélangeant nage, prone paddle, SUP et course à pied… Gloups ! En attendant, vous la croiserez bientôt sur les spots du Finistère Sud : son épaule va mieux !

Merci Marie-Lou d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Toute l’équipe de SportRIZER est très fière de tes résultats et de ta sacré force de volonté sur Ze Race. Vivement l’année prochaine !

Sophie & Marie-Lou

On espère que ce compte-rendu vous a plu, et pourquoi pas, donné des ambitions ! En attendant, si vous souhaitez vous aussi vous initier à la glisse, réservez votre prochain cours sur SportRIZER !

Articles récents :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *