fbpx

Notre top 3 des randonnées à Madère

top randonnées madères

Certes, l’heure n’est pas au voyage. En revanche, elle est quand même bien à l’évasion. Parce que ça fait du bien de sortir un peu de notre quotidien pesant du moment, je vous emmène à la découverte de mon top 3 des randonnées à Madère ! Allez, on prend son mal en patience, on s’évade un peu et on se projette pour quand on pourra redécouvrir le monde extérieur.

Qui suis-je ?

Moi c’est Judith, Digital Manager chez SportRIZER. Mon poste porte bien son nom puisque je m’occupe de toute la stratégie digitale avec notre super équipe marketing, dont Sophie que vous connaissez déjà !

Non, je ne passe pas ma vie devant l’ordinateur ! A mes heures loin des écrans, je me bouge. De la course à pieds au kitesurf en passant par la plongée… j’aime découvrir de nouvelles pratiques sportives.

Une de mes favorites est la randonnée : la Réunion, Québec, l’Île Maurice et la récente l’île de Madère… Bol d’air frais et plein de nature assurés !

judith sportrizer

La randonnée à Madère

Petit bout de terre dans l’océan Atlantique, l’île de Madère ou Madeira est une perle pour les amateurs de randonnée. Avec ses sommets escarpés et ses petits airs lointains d’île de la Réunion (en moins tropicale), elle offre un terrain de jeu idéal pour tous les niveaux.

L’avantage incontestable de la randonnée à Madère est l’entretien incroyable des sentiers. La majorité des itinéraires sont balisés et sécurisés : pavés, marches, tunnels… le randonneur est roi.

Riche d’un climat clément toute l’année et d’une faune et d’une flore variées, elle attire de nombreux amoureux de la nature. Partis début mars, le soleil et la chaleur nous ont gâtés sur les 10 jours passés dans ce petit paradis.

1. La traversée de Pico do Arieiro à Pico Ruivo

Assurément mon coup de coeur. Cette randonnée offre une diversité de points de vue et de panoramas plus majestueux les uns que les autres. Mais vous l’aurez deviné, tout ça se mérite. Qui dit panoramas, dit souvent efforts !


Du point de vue technique

  • Distance : 9,82 km
  • Difficulté : difficile
  • Durée : 7h aller-retour (nous l’avons faite en 5h hors repas)
  • Point le plus haut : 1848m
  • Point le plus bas : 1530m
  • Dénivelé positif : 1909m
  • Dénivelé négatif : 1912m
  • Départ : N 32.735542° / O 16.928791°

La randonnée de Pico do Ariero à Pico Ruivo relie les deux sommets principaux de l’île. Et qui dit sommet, dit hauteur. Les personnes sujettes au vertige sont priées d’arrêter leur lecture maintenant. Je ne plaisante qu’à moitié ? Moi-même victime de ce mal redouté des adeptes de randonnée, j’ai parfois dû prendre sur moi pour avancer. Certains passages sont vraiment étroits et à bord de falaise.

Heureusement, le spectacle en vaut plus que la peine, et ce, à de nombreux endroits du parcours. Attention toutefois à être en bonne condition physique ! Sécurisé et très bien balisé, le sentier serpente entre les parois, les pics et sous les pics (oui il y a des tunnels !), et offre une multitude de marches, de montées et de descentes. Il faut donc savoir s’écouter et doser son effort.

Mes conseils pour bien préparer la randonnée

> La météo tu surveilleras :

Renseignez-vous bien sur la météo et prévoyez cette randonnée par temps sec et dégagé. En cas de pluie, certains passages deviennent glissants et relativement compliqués à passer.

> De Pico do Ariero tu partiras :

Le départ de la randonnée se fait du parking de Pico do Ariero. Un panneau vous indiquera le départ vers Pico Ruivo. Je vous conseille vivement de débuter la randonnée tôt afin d’éviter les cars de touristes. C’est ensuite directement parmi les hauts pics que le randonneur entame son périple. Tout petit face à cette nature imposante.

Arrivé à Pico Ruivo, pensez à monter jusqu’au belvédère qui offre une vue dégagée sur les villages alentours en contre-bas. Pour le retour, rien de plus simple, marche arrière et c’est reparti dans le sens inverse !

> Bien t’équiper tu prévoiras :

L’évolution en montagne demande un petit peu de préparation. Pensez donc à emmener avec vous :

  • De l’eau et un piquenique (et encas) : vous trouverez un bar au parking de Pico do Ariero avec bouteilles et restauration rapide et à emporter.
  • Une lampe de poche ou frontale : principalement pour les tunnels.
  • Un coupe vent et des vêtements chauds : selon l’heure et la météo vous serez heureux d’avoir prévu de quoi vous protéger. Et en cas de chaleur, ça pourra toujours être rangé dans le sac !
  • Des bâtons de randonnée : pour les personnes qui ont l’habitude d’en utiliser.
  • Un appareil photo : ça c’est mon côté digital ? De fabuleux moments à immortaliser.

2. La randonnée de la Punta de São Lourenço (Pointe Saint-Laurent)

Très connue à Madère, j’avais quelques aprioris sur cette fameuse randonnée. Bien m’en a pris de combattre mes jugements beaucoup trop hâtifs. La randonnée de la Punta de São Lourenço est un must à ne pas louper.


Du point de vue technique

  • Distance : 6,4 km
  • Difficulté : Moyenne (plutôt sur l’ascension finale)
  • Durée : 3h à 4h aller-retour selon les pauses
  • Point le plus haut : 110m
  • Point le plus bas : 6m
  • Dénivelé positif : 431m
  • Dénivelé négatif : 430m
  • Départ : N 32.743219° / O 16.701046° 

Clairement, la randonnée la moins bien préparée de notre séjour. Nous n’avions pas prévu de la faire le jour où nous y sommes allés, et nos plans ont finalement changé au dernier moment. C’est donc en jean (mais avec chaussures de marche) que j’ai randonné.

Heureusement pour moi, la randonnée de la Punta de São Lourenço est loin de la difficulté de celle de Pico do Ariero à Pico Ruivo. Le sentier aborde quelques descentes, montées et marches, mais reste globalement accessible à tous les niveaux.

Ici, un tout autre type de paysage se présente, plus… désertique. La montée finale – bien qu’intense – est à affronter pour découvrir un panorama moins montagneux et plus apaisé. L’immensité de l’océan s’impose à nous presqu’à 360°.

randonnée madère pointe saint laurent
© Judith Bianchi

Mes conseils pour bien préparer la randonnée

> Ne pas faire sa randonnée en jean :

Au-delà de la plaisanterie, bien que relativement plate, la randonnée de la Punta de São Lourenço nécessite d’être bien habillé et chaussé. Le sentier n’est ici pas pavé et un dérapage peut facilement arriver. Et bien-sûr les indispensables à ne pas oublier :

  • De l’eau et un encas : vous trouverez un café peu avant la côte finale dont les produits et les employés arrivent tous les matins par bateau !
  • De quoi vous protéger selon la météo : ici vous serez soumis de plein fouet aux intempéries entre le vent marin et l’absence totale de végétation pour s’abriter du soleil ou de la pluie.
  • Des bâtons de marche : pour un soutien toujours bienvenu.
  • Un appareil photo : sauf si vous avez une formidable mémoire photographique.

> Ne pas arriver trop tard :

En fait, c’est un conseil que vous retrouverez pour la majorité des randonnées. En mars, les touristes sont encore peu nombreux. L’été est apparemment une autre paire de manche. Alors, si votre plaisir est de profiter quasiment seul(e) de la nature, ne tardez pas trop à démarrer la randonnée. Partis à 10h, nous avons quand même noté que beaucoup de monde abandonnait avant l’arrivée au café (certains semblaient s’attendre à une balade plus qu’à une randonnée, oui ils étaient en tongs).

> Se garer avant le parking :

Le départ se fait depuis le parking dédié. Pas de souci donc pour le trouver (l’avantage du côté touristique). Je vous recommande de vous garer sur le bord de route un peu en amont du parking pour éviter d’avoir à faire demi-tour faute de place. Disons que ces quelques mètres en plus vous échaufferons !

3. La randonnée de la levada do Caldeirão Verde

Sentier niché au coeur d’une végétation verdoyante, la randonnée de la levada do Caldeirão Verde répondra aux désirs de grandeurs de certains et à celui de plein de nature d’autres. Le parfait mélange.


Du point de vue technique

  • Distance : 13 km aller-retour
  • Difficulté : Moyenne (attention aux passages escarpés à flan de falaise)
  • Durée : 3h à 4h aller-retour selon les pauses
  • Point le plus haut : 980m
  • Point le plus bas : 890m
  • Dénivelé positif : 98m
  • Dénivelé négatif : 35m
  • Départ : N 32.784193° / O 16.904906° 

C’est un fait : les randonnées à Madère sont surprenantes et ne sont jamais ce à quoi on s’attend. La randonnée de la levada do Caldeirão Verde débute par un large chemin pouvant accueillir une voiture. Doucement nous longeons la levada comme il est fréquent de le faire à Madère. Pour les non-initiés, les levadas sont de petits canaux d’irrigation serpentant dans toute l’île pour acheminer l’eau des hauteurs vers les champs.

Petit à petit le sentier se rétrécit et nous invite à marcher sur le muret abritant le fin cours d’eau. Nous traversons quelques tunnels guidés au bruit de l’eau et ressortons sur un tout autre type de paysage.

Ici la levada a été creusée directement dans la roche. À notre gauche la paroi nous surplombe de son imposante stature. À notre droite, la végétation semble avoir poussé à même la falaise. Le vide est présent, le paysage majestueux (adieu le vertige, je suis une vraie madérienne).

Le chaudron vert apparaît devant nous. Notre objectif. Entourés de falaises impressionnantes (nous sommes au fond du chaudron), nous escaladons quelques roches abandonnées là par les paroi nous surplombant. Se dévoile alors à nos yeux, une jolie cascade à l’eau cristalline. Magique !

Mes conseils pour bien préparer la randonnée

> Le pique-nique, un essentiel :

Bon d’accord, ce n’est pas LA chose essentielle. Mais croyez-moi, manger entouré(e) de ces parois gigantesques dans cet écrin de verdure fera de votre sandwich un moment inoubliable. Hors nourriture, je vous recommande encore une fois de bien vous équiper :

  • Affaires chaudes : la météo est très changeante dans les hauteurs, et les nuages peuvent arriver sans crier gare.
  • Eau : celle de la cascade finale est peut-être buvable, mais on ne s’y est pas risqué. À vous l’honneur !
  • Lampe torche ou frontale : un des tunnels est loooong et très noir.
  • Appareil photo : ça se passe d’explication.

> Le parking est payant (monnaie et non cartes) :

Comme pour la randonnée de la Punta de São Lourenço, pas de difficulté pour trouver le sentier. Celui-ci débute au parc dédié. Le seul bémol est le parking obligatoire et payant pour se garer (attention apportez de la monnaie, les cartes bancaires ne sont pas acceptées). En même temps, difficile de trouver de la place ailleurs (la route est très étroite) et vous participerez ainsi à entretenir ce joli sentier.

Comme pour les autres randonnées, pensez à arriver avant 10h, la fatidique heure des cars. Parce que passer à 10 sur le sentier en bord de falaise avec seulement une corde comme protection n’est pas toujours rassurant !

En supplément : la randonnée de la levada das 25 Fontes (des 25 fontaines)

Bon, parce que j’ai aussi hésité à la mettre dans ce top 3 et que le top 4 ça n’a pas de sens ? Alors non, vous ne verrez pas 25 fontaines lors de cette randonnée (oui j’y ai cru), mais vous ferez le plein de forêt et de nature.

Ici encore, vous suivrez régulièrement les levadas à travers la verdure. Un joli fil conducteur. Deux belles cascades vous accueillerons (si la pluie le permet) à la fin des deux sentiers empruntés.

Ce qu’on a aimé ? Le bruit de la nature. Nous et elle, simplement.


D’un point de vue technique

  • Distance : 11 km aller-retour
  • Difficulté : Moyenne (la descente du début se transforme en dure montée de fin).
  • Durée : 3h à 4h aller-retour selon les pauses
  • Point le plus haut : 1285m
  • Point le plus bas : 976m
  • Dénivelé positif : 350m
  • Dénivelé négatif : 350m
  • Départ : N 32.753967° / O 17.132967° (un grand parking en bord de route) 

Avouez, ça vous a donné envie ? Si ça vous a plu ou si vous avez déjà testé ces randonnées, laissez-nous un petit commentaire ci-dessous. On est heureux d’avoir vos retours et de partager avec d’autres sportifs.

En attendant de partir en randonnée à Madère, entraînez-vous en France et profitez de celles que nous proposons : du trek-rando gourmand autour des algues en passant par la marche aquatique et bien d’autres, profitez d’une sélection insolite !

Judith

Articles récents :

Un commentaire sur “Notre top 3 des randonnées à Madère

  1. Pingback: Top 10 des activités sportives en France - Le Mag' SportRIZER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *