fbpx

Lords of the Ocean : l’interview

lords of the ocean

Grâce à la magie des visio-conférences, j’ai eu la chance d’interviewer l’équipe de Lords of the Ocean, quelques mois après la sortie de la saison 1 de leur épopée à la rencontre des requins. C’est parti !

Toutes les photos de l’article sont propriétés de Lords of the Ocean et reproduites avec leur autorisation.

Lords of the Ocean, ce sont 4 compagnons d’aventure.

Benjamin et Jérôme se sont rencontrés en école d’ingénieur. Cyrielle a eu entendu parler du projet via Facebook, et Armel, lui, s’est joint au projet quelques mois avant le départ, juste au bon moment. Tous les 4 sont passionnés d’apnée / plongée.

Ensemble, ils ont traversé l’Atlantique avec un rêve un peu fou …

Partir à la rencontre des requins les plus dangereux du monde, en apnée et plongée… et filmer tout ça. Dans leur viseur : les Caraïbes, le Mexique, les Bahamas le Costa Rica… C’était déjà ambitieux, mais en plus, ils sont partis depuis Brest sur le voilier de Jérôme, « Mecton » (le surnom donné à ses potes).

Attention spoiler : ils ont effectivement réussi leur transat’, et les requins furent au rendez-vous. Tout ça, vous le savez si vous avez comme nous regardé leurs vidéos : elles sont (par exemple 😉) disponibles gratuitement sur SportRIZER.tv. Et si vous ne les avez pas encore vues : courez-y !

lords of the ocean

La préparation de la saison 1

Quand je « rencontre » Benji, Jérôme et Armel, ils sont en route pour préparer la saison 2 – nous allons y revenir. Mais j’ai d’abord envie de parler de ce premier voyage. 18 mois de préparation – nécessaires pour toute la logistique, les autorisations, quitter leurs boulots respectifs et bien sûr, trouver l’équipage – Armel s’y joindra à la dernière minute. A bord, c’est « une grande coloc » : 7 mois, à 4, sur un voilier de 12m, ça crée (ou resserre) les liens ! La bonne nouvelle, c’est qu’ils ont l’air de l’avoir bien vécu, la preuve : ils sont prêts à repartir.

requin marteau

Les requins

Evidemment, pour une néophyte comme moi, les requins sont impressionnants. Sur les vidéos, l’équipe de Lords of the Ocean a l’air complètement détendue ! Je leur demande de me donner leurs secrets. Et le secret, c’est … qu’il n’y a pas de secret.

  • Se préparer

La préparation du voyage, bien sûr, mais aussi la préparation physique : ils sont tous les 4 expérimentés en plongée / apnée – c’est même le métier de Cyrielle. Mais ça ne suffit pas ! A chaque étape du voyage, ils s’entourent de professionnels locaux pour préparer leurs rencontres avec les requins.

  • Savoir quand s’arrêter

Dans l’aventure, une seule plongée a dû être interrompue : avec les requins longimanes, qui devenaient agités. Pas de panique dans ce cas : on respecte les règles et on interrompt tranquillement la plongée. La responsabilité pour que la rencontre se passe bien est du côté des humains et il est important de suivre les recommandations – et de ne pas inutilement énerver les animaux, par exemple avec de la nourriture.

  • Comprendre les requins

A travers leurs vidéos, l’équipe combat aussi les méconnaissances envers les 500 espèces de requins – et à fortiori les plus dangereux – et montre qu’il est possible de « mieux plonger, plus sereinement » avec eux. En comprenant comment ils fonctionnent, on distingue même leurs personnalités – et leurs changements d’humeur, je cite, « un jour très cool, l’autre pas du tout ! »


requin tigre

Leurs meilleurs souvenirs

Rien de très surprenant pour qui a vu leurs vidéos : l’équipe parle d’une « grosse claque » à Tiger Beach, sanctuaire de requins… tigres évidemment. Autre point culminant du voyage : l’Île de Malpelo, le « must du must » ! La route n’a pourtant pas été simple : casse du bateau, cas de malaria, cuisinière en panne, et autorisations d’acostage très compliquées à obtenir. Mais une fois arrivés sur cette île (qui appartient à la Colombie), ils sont « comme sur une autre planète« .

La biodiversité naturelle de l’île est préservée notamment grâce aux efforts de Sandra Bessudo. Cette biologiste franco-colombienne a beaucoup oeuvre, à travers la Fondation Malpelo, pour que l’île obtienne d’abord le statut de « protection absolue », puis de « Patrimoine Naturel de l’Humanité » par l’UNESCO. Lords of the Ocean a d’ailleurs aidé la Fondation : relevés, données, prélèvements sur les requins … C’est un travail perpétuel.

A Malpelo, la réserve naturelle est intégrale, et l’équipe ressent immédiatement la différence : pas de pêche, pas de tourisme, et donc une biodiversité qui peut s’exprimer entièrement – avec par exemple des bancs de poissons gigantesques … C’est un vrai coup de coeur pour eux, et on les comprend !

requins france

2020… et la suite

Après la fin de l’aventure, Jérôme a ramené Mecton du Costa-Rica. Au retour, Lords of the Ocean, d’abord 3 disques durs entiers de rushes, puis 2 mois de montage avec une vraie équipe de pros : étalonneuse, monteuse, et mixeur son. 2020 n’a pas été l’année qu’ils avaient prévue – notamment à cause de l’annulation de tous les festivals de Film d’Aventure… mais ce n’est que partie remise.

En attendant, ils n’ont pas chômé, et la saison 2 est déjà en cours de tournage. Cette fois-ci (c’est dans l’air du temps), ils sont partis moins loin et vous pourrez découvrir les requins des côtes françaises métropolitaines. Attention aux idées reçues : vous risquez d’être étonnés… cf la photo au-dessus ! D’ailleurs, il paraît qu’à 20m des côtes bretonnes, on trouve parfois des requins-taupes (jusqu’à 3m de long). Je ne risque pas de retourner me baigner de si tôt 😉

Pour voir ça en action, ce sera dans la saison 2 de Lords of the Ocean : surveillez bien leur page Facebook, vous devriez y voir un avant-goût très bientôt !

Merci encore à l’équipe pour cette interview et à très vite pour la saison 2 !

Sophie

Articles récents :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *